lundi, septembre 24, 2007

Tolérance.


Tolérer : admettre à contrecœur la présence de quelqu'un, le supporter. Laisser subsister, ne pas empêcher, permettre des abus......
Tolérance : respect de la liberté d'autrui, de ses manières de penser, d'agir, de ses pensées religieuses. Liberté limitée accordée à quelqu'un en certaines circonstances : ce n'est pas un droit, c'est une tolérance.......
Définitions données par le Petit Larousse.

En matière religieuse, le terme tolérance, malgré le sens noble qu'il semble véhiculer me parait empoissonné. Il traduit l'attitude de celui qui admet un tort faute de pouvoir l'empêcher. Il institue de ce fait une forme de supériorité de celui qui tolère par rapport celui qui est toléré, qui lui serait ainsi un égaré dont on supporte à contrecœur les écarts.
Un musulman tolère un chrétien ou un juif faute de pouvoir le convertir ou le supprimer. Les termes musulman, juif et chrétien étant bien sur interchangeables.
Il serait peut être plus adéquat de parler d'acceptation et de respect mutuel dans la différence. Une telle relation suppose une égalité parfaite entre croyants de différentes religions ainsi qu'entre croyants et incroyants.

9 commentaires:

Massir a dit…

Je suis tout à fait d'accord.

J'adore un texte sur la tolérance écrit par Jacob, et qu'il m'avait donné lors de notre première rencontre.

Le voici. Très beau texte.
La tolérance

selim a dit…

commentaire assez pertinent
Finalement on commence à voir le sens malsain de ce verbe, j'ai eu l'occasion de commenter un poste pareil à celui ci dans le blog de anis trimèche:voyage de la vie, signalons aussi que tolérer comme concept n'est pas un concept oriental,"j'ai eu à parler ce ce concept lors d'un cours de DEA avec mon prfesseur la feu Genevieve Clancy" c'est un concept raciste mais qui cache bien son jeu, je te tolère, tu me tolères? excusez moi mais ou est l'amour dans tout ça?
On ne dit pas que dieu est Amour!!!!

Massir a dit…

@ Sélim:
Tout à fait d'accord. Mais je l'avoue, c'est surtout grâce au texte de Jacob que j'ai pu voir le sens pernicieux de ce mot.

Kibitz a dit…

Tu as parfaitement raison, je trouve qu'on anoblit à tort ce verbe

Téméraire V5.0 a dit…

Peut être faut-il revoir et réviser le sens de ce verbe.

Personnellement, pour moi tolérer, ça veut dire accepter l'autre avec ses différences à coeur ouvert sinon c'est de l'hypocrisie.

selim a dit…

Coucou c'est encore moi Selim
on reconnait tous que ce concept" la tolérance" est quelque peu bizarre, en tout cas dans sa définition et dans son utilisation assez fréquente, on dit il faut que tu sois tolérant, que tu accèptes l'autre, les politiques reprennet aussi à la tolérance et crient haut et fort pour la tolérance, la tolérance zero aussi!!!
appeler à la tolérance ne veut pas dire appeler à aimer l'autre malgré ses différences et avce ses différences, on nous dit il faut le tolérer, l'accépter, essayer de vivre avec, l'essentiel c'est d'éssayer de vivre avec, quelle hypocrisie!!!!!!!
toutes les religions nous bercent avce ce gros mot AMOUR!!!je ne vois l'amour nul part!!!
Toutes les religions nous bernent avec aimez l'autre, aimez votre prochain,moi je vois que tous mes amis qu'ils soient musulmans, chrétiens, juifs,bahais,( à paris on peut connaitre pas mal de gens assez différents) ou autres ne font preuve d'amour et d'attention que pour mieux nous convaincre qu'ils ont raiosn et les auters sont dans le tord "bien évidemment avec des tremes assez subtils" , moi je crois qu'on doit vivre avec nos différences car nos différences sont notre richesse.
Moi le jour ou je prendrais acte d'une religion qui ne prétend pas détenir la vérité, je deviendrais croyant, d'ici là, je dis que les religions comme elles sont, ne servent qu'alimenter les guerres de toutes sortes, oui je sais, je suis un peu hors sujet mais bon............

CITIZEN a dit…

@ Massir, Selim, Kibitz : Je crois qu'on n'est pas loin d'être sr la mm longueur d'onde.
@ Téméraire et Kibitz : il ne s'agit pas de trouver un autre sens au verbe, ni encore moins de l'abolir. Il peut trouver sa place dans d'autres contextes. S'agissant de différence religieuse, admettre le verbe "tolérer" c'est instaurer forcément une situation inégalitaire entre le "tolérant" et le "toléré" en faveur du premier. Le second se trouvant en situation de déviant dont on amdet à contrecoeur les torts.
La tolérance devient ainsi une sorte d'aumone.

Massir a dit…

@ Citizen:
Excellente explication de ta part. Je suis tout à fait d'accord.

selim a dit…

coucou
"Moi j'appelle à l'amour et à la révolution,
yes je suis an immense provocateur.."
Leo ferré