lundi, octobre 08, 2007

Le succés de Bush.

On lit et on entend souvent dire que le président G.W. Bush a échoué dans tous ce qu'il a entrepris (1, 2) depuis qu'il est à la tête de son pays (et du monde). Ce n'est vrai qu'en partie.
S'il est une réussite du président Bush, c'est d'avoir réussi à dilapider en un temps record le capital de sympathie dont jouissait son pays à travers le monde.
Avant l'arrivée au pouvoir de l'administration américaine actuelle, les États Unis étaient crédités d'une image largement positive. Ceci est vrai au sein des opinions publiques des pays considérés comme amis ou alliées, mais aussi au delà et même au sein des opinions publiques de pays considérés comme des ennemis réels ou potentiels. Les erreurs commises par les administrations précédentes, et elles sont nombreuses, n'ont que très peu affecté cette image. La politique moyen-orientale des prédécesseurs de Mr Bush, marquée par un soutien sans faille à l'état d'Israël n'a que très peu influencé la fascination qu'exerçait l'Amérique sur le public arabo-musulman.
L'un des résultats de la politique menée par l'administration américaine actuelle est l'effondrement de cette image fascinante que renvoyait au reste du monde le pays de l'oncle Sam.
Le discrédit dépasse les pays directement ou indirectement concernés par les aventures arrogantes et belliqueuses de l'administration Bush. On assiste à une forme d'antiaméricanisme qui se développe à travers le monde et qui, chose curieuse et assez significative, touche l'opinion de plusieurs pays connus pour être des amis des États Unis (France, Espagne, Italie, Allemagne..).
Et il n'est pas certain que l'homme ou la femme qui succédera le 20 janvier 2009 au président Bush pourra facilement restituer cette image.

4 commentaires:

Téméraire V5.0 a dit…

Depuis que Bush est là, c'est la Nouvelle Rome Tyrannique qui est en train de renaitre et c'est Bush qui a pris la place de Néron.

L'affaire de la guerre de l'Irak avec les comédies qu'on a vu défiler pour la justifier restera une honte pour très longtemps dans la mémoire des peuples.

Hmayed a dit…

Moi je vote pour Bush, :)
franchement personne n'aime ce qu'il est entrain de faire , mais il défend les intérêt de son pays
il assure le controle du petrole pour son pays, et c'est bien ca pour l'amerique ?
les autres , c'est les chiottes
@témé: la guerre n'est jamais correct , n'imoprte la quel , c'est sale, ca justifie pas ce qu'il fait ,suis d'accord, mais il assure de son mieux et selon sa vision des choses la securité de l'amerique

Vodka V+ a dit…

Hello,
Je ne suis pas d'accord du tout. L'antiaméricanisme existait bien avant l'arrivée de Bush et il était très fort même dans les pays que tu as cités. Rien n'a changé: juste que le 11/9 les gens ont vu les Américains victimes du terrorisme et ils l'ont mise en veilleuse jusqu'à la libération de l'Afghanistan puis de l'Irak.

Je me rappelle très bien des rancoeurs suscitées par l'administration Clinton en particulier lorsque l'OTAN a bombardé la Serbie en 1999 mais la France était en guerre du même coté et les chaines satellites arabes commençaient à peine donc le tunisien a été assez peu nourri de la haine des USA.

vodka v+ a dit…

Remarque aussi que le 11/9, la plupart des arabes se sont réjouis en disant : c'est bien fait pour leur gueule, ils l'ont mérité, etc. et une partie des européens ont pensé pareil.

Les Palestiniens se sont même réjouis et sont descendus dans la rue ce qui a bien fait le jeu d'Israël...

Donc le capital sympathie était très limité de toute façon.