samedi, octobre 06, 2007

Le 6 octobre 1981. Assasinat de Sadate.



Le 6 octobre 1981, Medinat Nasr au Caire. En uniforme de maréchal, le président égyptien Anouar Sadate assiste à un défilé militaire à l'occasion de la célébration de la guerre d'octobre 1973.
Il est 13 h 3 min, la parade touche à sa fin lorsque six hommes descendent d'un camion. L'un d'entre-eux lance des grenades vers la tribune officielle, les autres mitraillent le premier rang où était assis le président.
L'opération a duré exactement 23 seconde.
Gravement atteint, le raïs est évacué vers la clinique ElMaadi où il arrive dans un état de mort cérébrale. Il sera déclaré mort après de vaines tentatives de réanimation ayant duré deux heures.
Ces obsèques organisés quatre jours plus tard seront boycottés par les dirigeants arabes.
Hosni Moubarak, alors vice-président et Abdelhalim Abou Ghazala, ministre de la défense tous deux assis à coté de Sadate sortent indemnes.
Le chef du commando, Khaled Islamabouli, sera jugé et exécuté en avril 1982.
D'autre membres du jihad islamique égyptien seront aussi poursuivis dans le cadre de ce procès dont un certain Aymen Dhawahiri.

3 commentaires:

Téméraire V5.0 a dit…

Ched mchoumek, lé yjik mé achwem.

kmr a dit…

merci encore pour cette deuxième leçon, elle est d'autant plus interessante que la première

81 a dit…

Je m'en souviens comme si c'était hier .